Hautes écoles favorables à la famille

Dans les milieux académiques, on observe comment la carrière des femmes peine à dépasser un certain niveau. Souvent, les femmes sont relativement nombreuses jusqu’au niveau du doctorat, mais ensuite, aux postes de professeur, elles sont toujours plus rares. De plus, aux postes de responsabilité et de cadre des hautes écoles, il faut pouvoir s’investir dans le travail à plus de 100 pour cent.

Dans les deux cas, les personnes qui n’ont pas d’enfants ou d’autres obligations astreignantes, tout comme celles qui peuvent déléguer l’essentiel de ces obligations (à leur compagnon ou compagne, à une structure d’accueil ou à un service de soins à domicile) sont particulièrement avantagées.

Le Bureau UND travaille avec les universités, l‘EPF, les hautes écoles spécialisées et les hautes écoles de pédagogie dans des projets qui ont pour but de mettre en place des structures et des cultures d’organisation favorables à la famille.

Voulez-vous lancer un tel projet dans votre haute école?

N’hésitez pas à prendre contact avec nous

Exemple PH Zurich

En collaboration avec la commission de l’égalité de la haute école de pédagogie de Zurich le Bureau UND a fait l’analyse systématique de la PH Zurich et montré à la commission où il placerait les priorités pour les activités  autour des thèmes du genre et de la conciliation emploi-famille.